La Fédération accueille avec enthousiasme le financement annoncé cette semaine pour soutenir les entrepreneurs et propriétaires de petites entreprises noirs. La pandémie de COVID-19 a souligné et exacerbé les obstacles systémiques existants auxquels font face les Canadiennes et Canadiens noirs. 

Le 9 septembre, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé des investissements allant jusqu’à près de 221 millions de dollars, en partenariat avec des institutions financières, pour aider des milliers d’entrepreneurs de toutes les régions du pays à se relever de la crise. Ce programme permet aux Canadiennes et Canadiens noirs qui veulent se lancer en affaires ou qui veulent développer leurs activités la capacité d’accéder à des prêts et à des mesures de soutien pour la formation et pour le mentorat. 

Viennent s’ajouter au programme de prêts des fonds jusqu’à concurrence de 6,5 millions de dollars destinés à la création d’un nouveau pôle du savoir pour les entrepreneurs noirs. La gestion du pôle sera assurée par des entreprises et par des organisations communautaires dirigées par des Noirs, en partenariat avec des établissements d’enseignement. Il nous tarde de voir les futurs développements à savoir quelle forme prendront les partenariats avec les établissements d’enseignement. 

« C’est un grand pas en avant, mais nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. [S’attaquer] au racisme anti-Noirs comprend plus que l’acte de soutenir les entreprises des Noirs, a déclaré Azinwi Kien Saningong, représentante du Caucus des étudiantes et étudiants noirs à l’Exécutif national. Le racisme anti-Noirs est ancré dans nos politiques, celles-là mêmes qui soutiennent les institutions racistes comme celles de la police et du système d’éducation. Le racisme anti-Noirs au Canada n’est pas unidimensionnel et nous devons toutes et tous collaborer afin de le démanteler activement », a ajouté Kien Saningong.

Cette annonce représente une première étape pour l’élaboration de politiques importantes qui visent à aborder le racisme systémique. En juillet, le premier ministre a promis d’aborder le racisme systémique et a déclaré que c’était une priorité pour lui et pour son cabinet. La Fédération espère que le gouvernement fédéral continuera de soutenir les communautés noires de tout le pays et attend avec impatience les annonces futures à propos de la façon dont le gouvernement soutiendra en particulier les jeunes et la population étudiante noirs.