OTTAWA, le 8 avril 2020 – Après l’annonce du Premier ministre Justin Trudeau concernant les changements au programme des Emplois d’été Canada pour aider les étudiants, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et la coalition N’oubliez pas les étudiants demandent au gouvernement d’inclure tous les étudiants et les diplômés récents, nonobstant leur statut d’employé et leur revenu, dans la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

L’annonce de M. Trudeau a indiqué que les changements au programme des Emplois d’été Canada comprennent une subvention salariale de 100 % pour les employeurs, la prolongation des placements jusqu’à l’hiver, et des subventions pour les postes à temps partiel.

« Bien que les étudiantes et étudiants accueillent favorablement ces mesures, ces réformes fragmentaires signifient que bien des étudiantes et étudiants seront laissés de côté. On doit élargir la PCU afin d’inclure les étudiants et les diplômés récents pour s’assurer que tout le monde peut payer son loyer et se nourrir durant cette période très incertaine, » a déclaré Sofia Descalzi, présidente nationale de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

Les étudiants sont préoccupés par la portée limitée du programme d’Emplois d’été Canada, qui offrira peu d’opportunités d’emploi, tant par le nombre d’emplois disponibles que par le type d’emploi offert. De plus, seuls les étudiants canadiens et ceux de moins de 30 ans sont admissibles, ce qui signifie que les étudiants internationaux et les étudiants adultes ne pourront y accéder.

« Le gouvernement estime que les mesures annoncées aujourd’hui aideront environ 70 000 étudiants. Cependant, Statistique Canada indique qu’il y a plus de 2 millions d’étudiants postsecondaires au pays. Selon l’annonce d’aujourd’hui, beaucoup d’étudiants ne pourront accéder à cette aide, et la seule façon d’offrir un soutien complet aux étudiants est de les rendre admissibles à la PCU, » a expliqué Nicholas Ferreira, porte-parole de N’oubliez pas les étudiants.

La Fédération et la coalition N’oubliez pas les étudiants continue de demander au gouvernement de garantir une sécurité de revenu pour tous les étudiants, notamment les étudiants internationaux et les diplômés récents, en élargissant les critères d’admissibilité de la PCU.

-30-