OTTAWA–La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et Don’t Forget Students soutiennent la motion adoptée à l’unanimité par la Chambre des communes dans le but de demander la réintroduction des moratoires pour le remboursement des prêts étudiants fédéraux jusqu’au 31 mai 2021. Si le gouvernement fédéral intervenait, cela signifierait un gel des remboursements et des intérêts pour les emprunteuses et emprunteurs de prêts étudiants qui continuent de faire face à des défis et à des difficultés financières de grande envergure causés par la pandémie.

« La réintroduction du moratoire pour les prêts étudiants signifie que les étudiantes et étudiants et les diplômées et diplômés récents ont la chance de traverser la deuxième vague de la pandémie, a déclaré Nicole Brayannnis, vice-présidente nationale de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. En prévision du trimestre d’hiver, les étudiantes et étudiants et les diplômées et diplômés récents ont besoin d’engagements concrets à long terme, et d’une stratégie qui prépare le terrain pour un système d’éducation postsecondaire plus inclusif. »

Bien que nous soyons heureux de constater que les besoins urgents des étudiantes, des étudiants, des diplômés et des diplômés de l’enseignement postsecondaire sont reconnus, cette mesure ne traite pas des problèmes systémiques qui sont amplifiés pendant la pandémie. Les étudiantes et étudiants s’inquiètent toujours de l’avenir du système d’éducation, de savoir s’ils auront ou non un emploi et de connaître les répercussions de l’endettement sur leur vie, a déclaré Brandon Amyot de Don’t Forget Students.

Présentée par la députée Heather McPherson, la motion vise à aider les étudiantes et étudiants et les nouveaux diplômés et diplômées qui doivent composer avec des niveaux sans précédent de chômage, d’instabilité économique et d’isolement social. Cette motion arrive à un moment important. La reprise désastreuse des paiements des prêts étudiants fédéraux en octobre a laissé les détenteurs d’une dette d’étude se débattre pour réautoriser les paiements de leurs prêts. Cela se produit alors que les étudiantes, les étudiants, les nouveaux diplômés et diplômées, ainsi que leurs communautés continuent de faire face aux conséquences de la deuxième vague de COVID19.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et Don’t Forget Students continuent de plaider pour une aide immédiate durant la pandémie à l’intention de tous les étudiants et étudiantes et de tous les nouveaux diplômés et diplômées, ainsi que pour une stratégie de relance nationale, équitable pour toutes et pour tous, destinée à l’éducation postsecondaire.