COMMUNIQUÉ

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

OTTAWA, 22 avril 2020 – Les étudiants accueillent favorablement la nouvelle Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants annoncée par le gouvernement fédéral aujourd’hui, qui fournit 1250 $ par mois aux étudiants qui ne peuvent trouver un emploi d’été.

« Les étudiantes et étudiants demandent depuis des semaines au gouvernement de les inclure dans la Prestation canadienne d’urgence (PCU), ou de mettre en place un programme similaire », explique Sofia Descalzi, présidente nationale de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCEE). « Nous sommes heureux de constater que le gouvernement a écouté les étudiantes et étudiants et qu’il adopte cette mesure pour offrir un répit nécessaire. »

Par contre, les étudiants sont déçus de constater que cette prestation est bien inférieure aux 2 000 $ fournis par la PCU. Même les étudiants qui ont des personnes à charge ou qui sont en situation de handicap ne recevront que 1 750 $. « Les étudiantes et étudiants ont les mêmes dépenses que tout le monde d’autre. Ils doivent quand même payer le loyer, l’épicerie et les autres frais de subsistance. C’est ce pour quoi nous avons plaidé en faveur d’une prestation similaire à celle des autres Canadiennes et Canadiens pour les étudiantes et étudiants », a ajouté Descalzi.

Les étudiantes et étudiants internationaux forment aussi un groupe important qui est ignoré par la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants.

« Il n’est pas surprenant que les étudiantes et étudiants internationaux sont laissés de côté, comme toujours », déplore Wesam AbdElhamid Mohamed, représentant des étudiants internationaux de la FCEE. « Tout le monde au Canada est confronté à des défis et à des incertitudes liés à COVID-19, et les étudiantes et étudiants ne font pas exception. Beaucoup d’entre nous ont perdu un emploi, ont un accès limité à du soutien, et nous sommes loin de notre famille. Les étudiantes et étudiants internationaux contribuent des milliards de dollars à l’économie canadienne et nous devrions être inclus dans ces mesures d’aide d’urgence. »

Les autres mesures annoncées aujourd’hui comprennent la création de plus d’emplois d’été pour les étudiantes et étudiants, la prolongation des bourses d’études supérieures, l’augmentation de l’aide financière destinée aux étudiantes et étudiants des Premières nations, métis et inuits, une bourse pour le bénévolat étudiant et la bonification du programme de prêts d’études canadiens pour l’année scolaire de 2020-2021.

-30-

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants est l’organisation étudiante nationale la plus ancienne et la plus importante au Canada, représentant plus de 500 000 étudiantes et étudiants de tous les cycles dans des collèges et universités de toutes les régions du pays.

Pour arranger une entrevue, veuillez communiquer avec : Geneviève Charest au g.charest@cfs-fcee.ca.