La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants condamne la détention du doctorant de l’Université Carleton à Ottawa, Cihan Erdal.

Il compte parmi des dizaines de personnes citées dans des mandats d’arrêt émis dans toute la Turquie et est incarcéré dans un centre de détention de la capitale turque, Ankara. Sa recherche porte sur les mouvements sociaux dirigés par des jeunes en Europe, notamment en Turquie. Son travail n’est pas critique envers l’État turc.  Cihan est également membre de la communauté LGBTQ et pourrait faire face à des persécutions supplémentaires en raison de sa sexualité.  Le département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Carleton exhorte également le gouvernement turc à libérer Erdal et les 81 autres personnes arrêtées et à lui assurer un retour en toute sécurité au Canada.

Le département a déclaré que sa détention est liée à une lettre signée en 2014, qui demandait aux autorités turques de protéger un village kurde. Bien qu’Erdal ait été membre actif du parti politique HDP il y a six ans, il n’a pas participé à la politique turque depuis son arrivée au Canada pour commencer ses études de doctorat à l’université Carleton.