Le Cercle des étudiantes et étudiants des Premières Nations, métis et inuits et la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants sont solidaires de Fairy Creek et des barricades de la Première Nation Pacheedaht. L’exploitation des forêts anciennes fait du mal à la Terre Mère et amplifie les problèmes liés au changement climatique.

Les actions de la GRC sont inacceptables. La réconciliation est une obligation que doivent respecter le Canada et la GRC. Les problèmes à l’origine de la déforestation doivent être résolus afin de maintenir la relation de nation à nation que le Canada entretient avec la Première Nation Pacheedaht. L’obligation d’honorer le consentement libre, préalable et éclairé reste vraie. « Nous devons faire mieux ».

Cameron Adams, à la présidence nationale du Cercle des étudiantes et étudiants des Premières Nations, métis et inuits.