Le 21 octobre 2020

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants aimerait réaffirmer son engagement à la justice raciale et condamner le racisme anti-Noirs qui règne dans tout le pays, et en particulier à Ottawa. Les étudiantes et étudiants ont été soumis à la violence raciale dans les salles de cours et de la part des professeures et professeurs et des membres du personnel universitaire qu’ils rémunèrent et à qui ils font confiance pour leur enseignement. Ces événements soulignent encore davantage que le racisme, particulièrement le racisme anti-Noirs, reste une question d’actualité. Maintenant plus que jamais, il est important pour nous de condamner le racisme anti-Noirs sous toutes ses formes et dans chaque espace et établissement il demeure ancré et présent.

Les Noirs et les personnes de couleur dans l’île de la Tortue méritent de vivre en sécurité et à l’abri de la violence raciale. La Fédération est solidaire :

  • Des étudiantes et étudiants de l’Université d’Ottawa, qui luttent activement contre le racisme anti-Noirs et contre l’hostilité envers les étudiantes et étudiants BIPOC après qu’un professeur a utilisé le mot en « N » pendant un cours en ligne. Un groupe de membres du personnel universitaire a manifesté son soutien à l’égard de ce collègue sous le couvert de la liberté universitaire. L’usage de langage raciste, tant dans la salle de cours qu’en dehors, est inacceptable. Les étudiantes et étudiants noirs méritent d’apprendre dans un environnement qui est exempt de racisme

  • La famille et la communauté d’Abdirahman Abdi. Le 20 octobre 2020, l‘agent Daniel Montison a été acquitté de tous les chefs d’accusation.Cette décision est venue après quatre ans de procès et de protestations de la communauté qui réclamaient que des accusations soient portées contre les agents impliqués dans la mort d’Adbi.

La Fédération continue son engagement à mettre fin au racisme, au colonialisme et à la violence à l’endroit des communautés noires au Canada. Ces plus récents événements ont provoqué la perte de vie et des traumatismes corporels et ont causé des dommages irréparables à la relation entre les communautés. Nous encourageons nos membres à agir contre le racisme au sein de leur communauté.