Alors que le Canada entre dans une troisième vague, les étudiantes et étudiants et les nouveaux diplômés et diplômées continuent d’attendre des milliards de dollars d’aide financière qui avaient été promis tout au long de la pandémie, mais qui n’ont toujours pas été accordés. Au milieu de situations familiales et personnelles en évolution constante, l’aide pour chaque personne vivant dans ce pays doit être facilement accessible – sans la stipulation et l’obstacle supplémentaire de la productivité exigée uniquement des jeunes en cette période difficile. Après plus d’un an de difficultés financières exacerbées, les étudiantes et étudiants ont besoin que le gouvernement investisse immédiatement dans leur bien-être.

Voici quelques-unes des annonces que les étudiantes, étudiants, diplômées et diplômés espèrent voir dans le budget fédéral de 2021 :

  • Réintroduire immédiatement des moratoires sur le remboursement de l’endettement étudiant pour tous les étudiants et étudiantes actuels et pour les nouveaux diplômés et diplômées, rétroactivement à septembre 2019, au moins jusqu’en décembre 2021, tout en travaillant à la remise de toutes les dettes étudiantes.
  • Investir pour que l’éducation postsecondaire soit financée par l’État et universellement accessible à toutes et tous, grâce à des subventions non remboursables plutôt que des prêts.
  • Élargir les programmes existants comme Emplois d’été Canada (EEC) et Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ) pour inclure tous les étudiants et étudiantes sans condition, y compris les étudiantes et étudiants internationaux et les étudiantes et étudiants adultes.
  • Augmenter les subventions et les programmes d’aide financière aux étudiantes et étudiants pour les étudiantes et étudiants internationaux, pour les étudiantes et étudiants adultes, pour les personnes, noires, autochtones, et en situation de handicap, ainsi que pour les autres personnes marginalisées.
  • Augmenter de manière importante les mesures d’aide et de soutien destinées aux étudiantes et étudiants parents.
  • Affectation immédiate des milliards de dollars de l’aide fédérale aux étudiantes et étudiants qui avaient été promis tout au long de l’année 2020-2021, mais qui n’ont toujours pas été dépensés, et ce, après consultation avec des étudiantes et étudiants, avec des diplômées et diplômés, ainsi qu’avec le corps enseignant.

Des mesures doivent être prises pour protéger et soutenir chaque personne vivant dans ce pays. Il y a longtemps que le gouvernement aurait dû travailler avec les étudiantes et étudiants pour déterminer où ils ont besoin d’un soutien immédiat. Des consultations intersectorielles permanentes seront essentielles pour prévenir ce qui s’avère être la plus importante crise de santé mentale dans ce pays, parallèlement à la pire pandémie de l’histoire récente. En s’efforçant d’obtenir une reprise juste pour les étudiantes et étudiants, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants continue de revendiquer une aide immédiate pour les étudiantes et étudiants et une stratégie à long terme pour le secteur de l’éducation postsecondaire.