VIOLENCE SEXUELLE ET FONDÉE SUR LE GENRE

Non, c’est non et Le consentement est obligatoire

La violence à caractère sexuel et fondée sur le genre perdure sur tous les campus des collèges et universités du pays, et les étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire subissent des agressions à caractère sexuel et fondées sur le genre en quantité disproportionnelle par rapport au reste de la population. Within the student population, those experiencing intersectional identities are often more likely to experience sexual and gender-based violence. Devant cette violence, les administrations des collèges et universités font souvent porter le blâme à la victime ou s’adonnent à des tactiques de bâillonnement plutôt que d’offrir du soutien aux survivantes et de prendre des mesures progressistes en vue de freiner la violence.

Cette campagne de la Fédération pour la lutte contre la violence sexuelle et à caractère sexuel a joué un rôle de premier plan dans la sensibilisation aux perceptions du consentement, de l’agression sexuelle et de la violence faite aux femmes et à leur évolution. Cependant, ces formes de violence continuent de se manifester sur les campus et dans nos collectivités. Et notre travail est loin d’être terminé. Pour éliminer les obstacles à l’éducation, il faut absolument créer des campus plus sécuritaires et exempts de toute forme de violence sexuelle et à caractère sexuel.