juin 7, 2017

Retour sur troisième journée de la 70e Assemblée générale semestrielle

Au cours de la troisième journée de l’assemblée générale, les déléguées et délégués ont participé aux réunions du Comité du budget, du Comité du développement organisationnel et des services, du Comité de la révision et l’élaboration des politiques et du Forum des campagnes et des relations avec le gouvernement ainsi que celles des caucus et des associations modulaires.

Tout au long de la journée, les déléguées et délégués ont aussi eu l’opportunité d’assister à deux ateliers informatifs et inspirants sur l’importance de l’utilisation équitable du droit d’auteur et sur l’organisation de la base et à une table ronde sur la mobilisation étudiante.

Lors du premier atelier de la journée, « Défendre l’utilisation équitable du droit d’auteur », les présentatrices et présentateurs ont expliqué ce qu’est le droit d’auteur, ont souligné comment le Canada est parvenu à sa législation actuelle et ont discuté de l’examen à venir de la Loi sur la modernisation du droit d’auteur et de la raison pour laquelle il est important d’engager et de mobiliser la population étudiante.

Les étudiantes et étudiants dans les établissements d’enseignement postsecondaire interagissent tous les jours avec le matériel protégé par le droit d’auteur. En 2012, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants a travaillé avec des partenaires de coalition afin de faire élargir la définition de l’utilisation équitable dans le cadre de la Loi sur la modernisation du droit d’auteur. L’utilisation équitable est la capacité d’utiliser du matériel sans permission et sans frais lorsque ce matériel est utilisé pour les raisons suivantes : la recherche, l’étude privée, l’éducation, la parodie, le satire, la critique ou les nouvelles. Cette victoire a fait que les étudiantes et étudiants sont en mesure d’accéder plus facilement au matériel, dont des textes, des images et des vidéos à des fins pédagogiques, sans devoir payer des frais exorbitants. À l’automne, cet accès élargi fera l’objet d’attaques durant l’examen de la Loi sur la modernisation du droit d’auteur et les étudiantes et étudiants, en tant qu’utilisatrices et utilisateurs et créatrices et créateurs de savoir, doivent défendre l’importance des connaissances publiques pour l’amélioration du bien commun et de la société. Cet atelier a donné une opportunité aux étudiantes et étudiants de se sensibiliser aux défis liés au droit d’auteur et auxquels la campagne sur le droit d’auteur de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants devra faire face bientôt.

Dans cet atelier, « Les étudiantes et étudiants se mobilisent pour gagner », les déléguées et délégués ont entendu comment les autres membres et activistes de partout au Canada ont fait de la mobilisation dans leur région. Les présentatrices ont discuté de l’accès des Autochtones à l’éducation postsecondaire par l’intermédiaire du Programme d’aide aux étudiants de niveau postsecondaire (PAENP), de la mobilisation étudiante dans le contexte de l’austérité provinciale dramatique au Manitoba, de la participation étudiante aux récentes élections provinciales de la Nouvelle-Écosse, de la lutte contre la hausse des frais de scolarité ciblant les futurs étudiantes et étudiants internationaux et des autres provinces à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que de la solidarité étudiante-ouvrière dans la campagne Lutter pour 15 $ et l’équité afin de soutenir les travailleuses et travailleurs en grève des services d’alimentation de l’Université York. Les présentatrices ont donné aux déléguées et délégués des exemples de comment les étudiantes et étudiants peuvent mobiliser leur campus pour revendiquer leurs demandes et gagner.

Breana Ross, présidente de la United States Student Association, a terminé la journée avec un atelier sur l’organisation de la base. Dans cet atelier, Ross a parlé de renforcer son propre pouvoir pour avoir une stratégie gagnante et a donné le défi aux déléguées et délégués de se familiariser avec l’idée du pouvoir parce que les étudiantes et étudiants doivent être conscients du pouvoir qu’ils possèdent pour gagner. Elle a donné aux étudiantes et étudiants des manières concrètes d’exercer leur pouvoir à l’aide de ressources, des alliés et alliés et de tactiques. Son atelier fut une façon inspirante de terminer la troisième journée de l’assemblée générale et de donner de l’énergie aux déléguées et délégués pour la dernière journée.