juillet 15, 2014

Le Budget Des Libéraux Oublie Encore Les Étudiantes Et Étudiants De l’Ontario

TORONTO – Le Budget de l’Ontario 2014, qui a été déposé une deuxième fois, ne contient toujours aucune mesure pour venir en aide aux étudiantes et étudiants qui sont en difficulté dans les collèges et universités de la province. Il a donc raté une bonne occasion d’investir dans la jeunesse d’aujourd’hui.

« Deux fois en un an, les étudiantes et étudiants ont été complètement oubliés par le gouvernement libéral », a déclaré Alastair Woods, président de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario. « Avec ce budget, le gouvernement libéral avait une deuxième chance de montrer aux étudiantes et étudiants qu’il voulait investir véritablement dans leur avenir. Et encore une fois, les libéraux n’ont même pas mentionné les étudiantes et étudiants et la crise dans laquelle ils se trouvent. »

Ce budget ne contient aucuns nouveaux fonds pour améliorer l’accès, l’abordabilité du coût et la qualité d’une éducation au collège ou à l’université dans cette province, et il poursuit la tendance de réduire le financement des établissements tout en augmentant les frais de scolarité.

Depuis que les libéraux sont au gouvernement, l’Ontario est devenue la province où il coûte le plus cher de faire des études postsecondaires, les frais de scolarité ayant augmenté jusqu’à 80 pour cent depuis qu’ils sont au pouvoir. En 2011, le Parti libéral a promis une réduction de 30 pour cent des frais de scolarité. Il a choisi plutôt de créer une bourse à valeur unique que moins d’un quart des étudiantes et étudiants ont reçue.Et les frais de scolarité continuent d’augmenter.

« Les étudiantes et étudiants ont dit personnellement à la première ministre que les politiques de son gouvernement condamnent toute une génération à un avenir d’insécurité financière et d’incertitude », a ajouté Woods. « En refusant d’accorder la priorité aux enjeux étudiants in Ontario, le gouvernement met en péril les perspectives des jeunes, ainsi que la santé économique et sociale même de notre province. »

Pendant les consultations prébudgétaires lorsque le premier budget a été déposé, les étudiantes et étudiants ont proposé un moyen de réduire les frais de scolarité de 16 pour cent en septembre prochain qui ne nécessiterait aucune dépense supplémentaire, et un plan de trois ans pour réduire les frais de scolarité de 30 per cent pour tous les étudiants et étudiantes.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario est l’organisation étudiante la plus importante de la province, représentant plus de 350 000 étudiantes et étudiants dans des collèges et universités de toutes les régions de l’Ontario.

-30-

Renseignements :

Anne-Marie Roy, représentante des francophones : 613-218-1138